“Bug de l’an 2000”. Cette nuit-là on découvre que internet est partout dans la gestion des bases de données de nos grandes entreprises et administrations.

Personne, les ingénieurs en informatique compris, ne prévoyait l’importance que prendrait cette nouvelle technologie en 10 ans dans nos vies.

La mondialisation continue son développement économique, mécaniquement, uniquement sur l’extension de son maillage territorial.

Les coeurs de villes ou villages perdent leur économie ancestrale. Les villes se vident et la désertification s’accélère. C’est la mort annoncée de la TPE / PME familiale, libre et indépendante au profil des franchises et grands groupes qui possèdent désormais 90% du marché français en périphérie des localités.

2010, l’explosion des réseaux sociaux bouleverse la consommation des ménages. Les acteurs de la grande distribution misent sur ces nouveaux marchés pour partir à la conquête du “consommateur désormais résidentiel”. Elle lui propose de gagner du temps avec “la commande canapé” avec livraison au drive ou directe à son domicile.

2014, la loi Hamon adoptée fin juillet encourage le changement d’échelle de l’Economie Sociale et Solidaire.

Cette économie, acronyme E.S.S., héritière des sociétés de secours mutuels et des coopératives apparues dans les années 1830, et des associations dont le principe est né vers 1868 avec le droit de réunions publiques, nous semble spontanée.

Peu connue par les français, elle offre des opportunités de croissances nouvelles au plus proche des territoires et de l’humain, certains pensent qu’elle pourrait concurrencer cette mondialisation tentaculaire.

Et après …….

2019, les cartes sont de nouveaux brassées, les acteurs de la mondialisation sont sur tous les territoires. Ils gagnent la bataille des clicks et sont devenus les premiers distributeurs de la filière bio. Incroyable ….. mais vrai !

Alors l’histoire est-elle écrite ?

Il faut être clair, la nouvelle économie est désormais entre les mains de la mondialisation.

Est-ce que cela a véritablement de l’importance pour le citoyen ? …….

Les lanceurs d’alertes peuvent-ils obliger ces puissances économiques mondiales à respecter la nature et les résidents de la planète !

Seront-nous libres de consommer ou pas ? La question est posée.

Une autre économie est-elle encore possible ?

Au coeur de ma ville, comme une sorte de Don Quichotte a décidé d’agir et soutenir, consolider, porter, animer, tisser des liens favorisant la création et le développement d’une autre économie plus durable, circulaire, interactif et solidaire en faveur de la liberté de la planète.

Faire revivre cette économie historique, logique, locale et à proximité au coeur des territoires et des villes et villages du Monde pour se réapproprier ses clicks.

Faire exister cette autre économie comme un souffle d’évidences, avec la seule volonté qu’elle équilibre nos vies.

Cette autre économie pour se réapproprier des espaces de libertés et de vérités où l’autre est un homme ou une femme indépendant-e !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *